Demande de revalorisation des salaires pour toutes les associations

Citoyens & Justice, la Fédération nationale Solidarités Femmes (FNSF), et la Fédération nationale des Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (FNCIDFF) ont rejoint avec enthousiasme la démarche de la fédération France Victimes de solliciter que la revalorisation des métiers du social puisse bénéficier à tous les métiers présents au sein des 464 associations employeurs adhérentes à ces 4 fédérations.

Près de 6000 salariés participent à l'information, l'aide,  l'accompagnement et au suivi de plus de 1 000 000 personnes chaque année.  

Dans un courrier commun adressé à l'attention de la Première ministre, du Garde des Sceaux, et de la ministre en charge de l'égalité Femmes/Hommes, afin d'obtenir la revalorisation des métiers présents au sein de nos associations, il est rappelé que nos secteurs d'activités ne sont pas pris en compte dans le cadre de la revalorisation annoncée lors de la Conférence des métiers du social et du médico-social du 18 février dernier.

Nos 4 fédérations et leurs associations jouent un rôle fondamental dans la mise en oeuvre des politiques publiques : accès au droit et d’aide aux victimes, lutte contre les violences sexuelles et sexistes, soutien à  toutes les victimes par des lignes d’écoute, des services d’accueil et d’accompagnement, ou de lutte contre la récidive et la réitération des faits...). 

Nous demandons à ce que cette revalorisation soit élargie à l'ensemble des métiers présents au sein de nos associations : juristes, intervenants et intervenantes-sociaux judiciaires, psychologues, assistantes et assistants sociaux, ainsi que tous les salariés indispensables à la tenue de nos missions, sur des fonctions supports, des fonctions logistiques etc.

 Voir le courrier des 4 fédérations :  pdf Courrier de demande de revalorisation métiers de social (310 KB)