France Victimes sur place pour aider tous les sinistrés d'Irma

Orient Bay Caraibes Saint Martinle passage ouragan Irma 7 septembre 2017 0 1398 931France Victimes se mobilise avec la Fondation de France pour venir en aide à tous les sinistrés et les victimes de Saint-Martin et de Saint-Barthelémy. 

Le dispositif d'aide aux victimes se décline sous 4 axes d'interventions simultanées pour que toutes les personnes touchées dans les îles du Nord, ou qu'elles soient, puissent bénéficier de l'aide de France Victimes, en lien bien évidemment avec l'Etat.

A Saint-Martin, dès lundi 18 septembre une équipe de 12 personnes, juristes et psychologues, seront à Saint-Martin, pour aller au devant des personnes sinistrées pour leur délivrer toutes les informations, le soutien moral et psychologique nécessaire et leur faciliter toutes leurs démarches pour obtenir des subsides le rapidement possible. L'objectif est véritablement de reconstruire l'aide aux victimes sur Saint-Martin avec l'association Trait d'Union.

En Guadeloupe, on trouve un très grand nombre de sinistrés qui ont choisi ou qui ont été obligés de partir, parfois dans le plus grand dénuement. Une équipe d'aide locale composée des 2 associations France Victimes (Guadav et Initiative Eco) est présente à l'aéroport avec les autorités et la Croix Rouge pour faciliter le départ en métropole (avion, hébergement, santé...). 

Sur place en Guadeloupe : deux numéros d’aide locale
Un numéro vert gratuit  le 0 800 39 19 19 (Basse Terre)
Grande-Terre Tel. : 06 90 93 20 86 (7h à 16h – heure locale)  répond à vos questions – français/anglais/espagnol

Dans les aéroports de Paris, des équipes composées des associations France Victimes d'Ile-de-France se relaient pour accueillir avec les représentants de l'Etat les sinistrés qui arrivent en métropole.

Le 08Victimes est la plateforme d'aide à toutes les victimes, qui est ouverte de 9h à 21h tous les jours de l'année. A ce numéro, des écoutants professionnels sont là pour recenser les demandes, et les lieux où se trouvent les sinistrés, notamment pour faire en sorte que toutes ces personnes puissent avoir un interlocuteur proche de là où il se trouve, partout sur le territoire français, métropole et outre-mer. 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.