Lettre ouverte aux candidats : 17 mesures pour les victimes

FVtransp 72ppi 2

Paris, le 21 mars 2017

Mesdames les Candidates, Messieurs les Candidats à l'élection présidentielle,

Depuis plus de 30 ans, les associations spécialisées dans l’aide aux victimes, réunies sous la bannière France Victimes, assurent une pleine et entière mission de service public au national et de proximité avec 130 associations réparties sur le territoire français, métropole et outre-mer, et prennent en charge chaque année plus de 300 000 victimes.

Nos associations, conventionnées par le ministère de la Justice, s’adressent à toute personne victime d’une atteinte aux biens ou à la personne, d’un accident collectif, d’une catastrophe sanitaire ou naturelle ou encore d’un attentat terroriste. Depuis 2015, elles accompagnent dans toutes leurs démarches plus de 5 000 personnes victimes d’attentats en France et dans le monde, avec quelque 22 000 entretiens réalisés.

Le financement des associations est assuré actuellement par des subventions de l’Etat (principalement le ministère de la Justice) et de nombreuses collectivités territoriales.

Elles concourent, sur le territoire, à la qualité de services professionnels, prodigués par une large majorité de salariés (1 200) et de bénévoles, consacrant ainsi leur enracinement et l’adaptation à l’échelon local.

Les missions confiées à nos structures touchent l’ensemble des préoccupations de l’Etat : police, justice, santé, famille, éducation… nous positionnant comme la première porte d’entrée de prise en charge pluridisciplinaire de victimes d’infractions pénales.

L’aide aux personnes victimes est un véritable investissement pour l’Etat qui permet de diminuer considérablement les frais en termes de santé, de justice et d’accompagnement social.

L’élection présidentielle est le moment d’un large dialogue avec la Nation, sur des sujets aussi fondamentaux que l’aide aux personnes fragilisées par toutes les formes de délinquance et la restauration du lien social. C’est pourquoi, nous vous invitons à intégrer dans votre programme les 17 mesures annexées pour activer et renforcer les droits mais aussi l’aide aux victimes, et pour que les victimes ne soient pas les grandes oubliées de l’Etat. Nous complétons cet envoi des 40 propositions pour un droit des victimes en mouvement que nous avons éditées en 2014 qui ciblent des domaines plus particuliers.

Nous restons à votre disposition pour compléter notre propos, vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et nous sommes dans l’attente de votre retour.

pdf 17 Mesures pour les victimes - Elections 2017 (58 KB)

Et de manière plus particulière,  pdf 40 Propositions (2014) (1.00 MB)